Passer au contenu principal

Une occasion incontournable d’assurer la pérennité de vos activités

Kirsten Woodhouse, directrice générale - Distribution aux intermédiaires, Sud-Ouest de l’Ontario, BMO Gestion mondiale d’actifs, nous fait part de ses conseils pour interagir efficacement avec les clientes et des nouvelles perspectives pour les conseillers financiers issues de la pandémie de COVID-19.

Juin 2021

Photo of Kirsten Woodhouse

Kirsten Woodhouse

Directrice générale - Distribution aux intermédiaires, Sud-Ouest de l'Ontario

Lire la biographie

Soyez réaliste

En plus d’avoir de graves répercussions sur la situation sanitaire mondiale, la pandémie a alourdi le fardeau des femmes au travail. Bien des études témoignent de l’impact disproportionné qu’elle a eu sur ces femmes, par exemple en rompant l’équilibre entre le travail et la vie personnelle, du fait que les femmes ont dû composer avec des tâches supplémentaires en matière de soins et d’enseignement, et en exacerbant les effets de l’isolement sur la santé mentale. Près de 82 % des femmes interrogées à l’échelle mondiale affirment que leur vie a été perturbée par la pandémie de COVID-191. Qu’est-ce que cela signifie pour les conseillers?

Il s’agit d’une occasion d’approfondir les relations avec les clientes – et de demeurer réaliste. Lorsque vos interactions avec les gens se limitent au contexte professionnel, il est facile d’oublier qu’il s’agit également d’êtres humains. La pandémie a tout chamboulé (notamment grâce à la prolifération des plateformes de webdiffusion) et ajouté une dimension ancrée dans la vie de tous les jours que les conseillers peuvent utiliser pour rejoindre la clientèle féminine.

Par exemple, dans les premiers jours de l’éclosion du virus en mars 2020, j’ai mis au point un guide d’activités virtuelles pour les parents et leurs enfants à la maison, un outil fort utile que les conseillers peuvent envoyer à leurs propres clients. En effet, quand l’économie finira par rouvrir, les gens ne parleront pas d’un rendement supplémentaire de 10 %, mais plutôt de ces idées qui ont mené à des moments inoubliables avec leurs enfants et procuré une distraction agréable. Pour approfondir les relations avec les femmes, le fait de tisser des liens et de discuter d’égal à égal à titre de parent peut faire toute la différence, qu’il s’agisse de partager des conseils, des astuces ou des craintes.

Lorsque vos interactions avec les gens se limitent au contexte professionnel, il est facile d’oublier qu’il s’agit également d’êtres humains. La pandémie a tout chamboulé et ajouté une dimension ancrée dans la vie de tous les jours que les conseillers peuvent utiliser pour rejoindre la clientèle féminine.

L’importance de commencer à tisser des liens

En moyenne, les femmes deviennent veuves au Canada à 56 ans2 (la plupart des gens se seraient attendus à un chiffre plus élevé); il est donc essentiel, pour la pérennité de nos activités, d’établir directement des relations avec les femmes. Comme plus de 70 %3 des femmes récemment devenues veuves laissent leur conseiller après le décès de leur conjoint, les conseillers ont tout intérêt à commencer à établir une relation avec leurs clientes dès le début, surtout lorsqu’elles ne sont pas le titulaire principal du compte. Invest (in) HER: The Smart Financial Advisor’s Guide to Winning Female Clients in Six Easy Stepsest l’un des meilleurs livres que j’ai lus sur le secteur, car il met vraiment l’accent sur la stratégie d’affaires et démythifie le processus au moyen d’anecdotes et d’exemples tirés de la vie de tous les jours.

Il y est notamment question du fait que les hommes et les femmes abordent la vie différemment, et que dans les cas des femmes, les entretiens axés sur la planification et les émotions fonctionnent généralement mieux que les discussions traitant de performance et de rendements. Envisagez donc d’aborder des sujets de discussion pertinents, par exemple leurs intérêts personnels, leurs objectifs de vie, leurs rêves ou l’actualité; vous pourrez ensuite établir un lien entre ces intérêts et leurs finances personnelles (à titre d’exemple, les femmes s’intéressent davantage à l’investissement responsable que les hommes4 – apprenez-en davantage sur notre outil MonprofilESGMC ci-dessous). L’objectif est d’établir une relation fructueuse en mettant les clientes à l’aise, car très peu de femmes chercheront à changer de conseiller après une année de rendements médiocres. C’est le lien personnel et sincère qui compte, ainsi que l’empathie que l’on manifeste à l’égard de leur situation – tout particulièrement en ces temps difficiles.

Dans le cadre de la réorientation de vos activités, il importe de comprendre ce que vos clientes ont à cœur dans les grandes transitions de la vie, et comment leur attention peut être divisée entre plusieurs occupations : élever les enfants, occuper un poste de direction, exploiter une petite entreprise, faire des études supérieures et devenir proches aidantes de parents vieillissants. Cette importante charge de travail – qui n’a fait qu’augmenter en raison des fermetures d’écoles – crée une occasion pour les conseillers de contribuer à réduire le niveau de stress lié à la surveillance des finances.

L’objectif est d’établir une relation fructueuse en mettant les clientes à l’aise, car très peu de femmes chercheront à changer de conseiller après une année de rendements médiocres.

Prendre le temps de discuter fait toute la différence

La pandémie a mis en lumière l’importance pour les femmes d’avoir un conseiller : bon nombre d’entre elles ont dû se retirer temporairement du marché du travail pour prendre soin d’autres personnes, renonçant ainsi à leur salaire. Ces changements doivent être pris en considération et témoignent de la valeur de la relation. Il est essentiel d’avoir un plan financier qui est constamment réévalué. Or, bien des conseillers avec lesquels j’ai discuté sont souvent confrontés à la résistance de conjointes qui ne ressentent pas le besoin de participer aux discussions financières, même lorsqu’on leur en fait la demande directement.

Il s’agit certes d’un sujet délicat, mais il peut être utile d’avoir une bonne discussion avec ces clientes afin de savoir pourquoi elles hésitent. Bien souvent, tout dépend de l’angle utilisé pour présenter la situation. Par exemple, de nombreuses femmes sont prêtes à s’investir lorsque vient le temps de prendre soin de leur corps, et l’on peut tracer un parallèle avec leur santé financière. En effet, à quoi bon aller au gym et manger santé si elles ne peuvent pas se le permettre? La liberté financière à long terme des femmes dépend en bonne partie de leur niveau d’implication et il est essentiel d’intégrer cet aspect au processus.

Encore une fois, l’empathie joue un rôle crucial. Voici une façon de présenter la situation : « Vous et votre mari voulez pouvoir prendre votre retraite à 65 ans, financer les études universitaires de vos enfants et ne pas avoir de soucis financiers. Cependant, si votre mari décède subitement, êtes-vous certaine de pouvoir atteindre tous ces objectifs si vous ne comprenez pas votre plan financier? » Vous pouvez également leur demander où elles s’imaginent et ce qu’elles comptent faire dans 20 ans. Cette démarche leur permet de se faire une idée de la situation dans laquelle elles se trouveront un jour et de ce qu’elles doivent faire pour y arriver. Une fois la discussion sur la planification entamée, les conseillers peuvent commencer à aborder les questions propres à chaque cliente, comme l’optimisation des cotisations au REER avant un congé de maternité ou des conseils en matière d’homologation.

Bien des femmes ont dû se retirer temporairement du marché du travail pour prendre soin d’autres personnes, renonçant ainsi à leur salaire; ces changements doivent être pris en considération et témoignent de la valeur de la relation.

En fin de compte, les risques liés à l’inaction sont trop élevés. Il est fort probable que la crise de la COVID-19 aura des répercussions à court terme, mais on s’attend tout de même à ce que la progression du rôle des femmes dans l’économie mondiale se poursuive. Il s’agit clairement d’une occasion d’affaires qui justifie une approche personnalisée : à l’heure actuelle, 37 % de la richesse en Amérique du Nord appartient à des femmes (35 400 milliards $), et l’on s’attend à ce chiffre augmente à un rythme régulier de 6,9 % jusqu’en 20235.

Statistiques à retenir

  • 82 % des femmes ont été affectées par la pandémie de COVID-191
  • L’âge moyen auquel les femmes deviennent veuves au Canada est de 56 ans2
  • 70 % des femmes récemment devenues veuves laissent leur conseiller3
  • 37 % de la richesse en Amérique du Nord appartient à des femmes, et ce chiffre croît à un taux de 6,9 %5

Afin de garder les proches parents de vos clients dans votre portefeuille et d’établir des liens avec toute la famille, notre questionnaire MonprofilESGMC est un outil simple et interactif que vous pouvez utiliser lors de votre prochaine rencontre pour vérifier si l’investissement responsable convient à leur portefeuille. CONSEIL DE PRO : Faites en sorte que cette activité favorise les échanges ouverts d’idées et de points de vue sur l’investissement responsable.

Pour obtenir d’autres conseils sur la façon d’enrichir votre pratique, communiquez avec votre représentant – Ventes régionales de BMO Gestion mondiale d’actifs.




1 Deloitte Global Survey (en anglais seulement).

2 National Center for Women and Retirement Research.

3 Étude du Conseil des normes en planification financière, 2018.

4 Sondage d’opinion de l’Association pour l’investissement responsable auprès des investisseurs, 2020.

5 Boston Consulting Group.Managing the Next Decade of Women’s Wealth, avril 2020.

Tout énoncé qui repose nécessairement sur des événements futurs peut être une déclaration prospective. Les déclarations prospectives ne sont pas des garanties de rendement. Elles comportent des risques, des éléments d’incertitude et des hypothèses. Bien que ces déclarations soient fondées sur des hypothèses considérées comme raisonnables, rien ne garantit que les résultats réels ne seront pas sensiblement différents des résultats attendus. L’investisseur est prié de ne pas se fier indûment aux déclarations prospectives. Concernant les déclarations prospectives, l’investisseur doit examiner attentivement les éléments de risque décrits dans la version la plus récente du prospectus simplifié.

Le questionnaire MonprofilESGMC est conçu à des fins éducatives seulement; vous ne devriez pas fonder vos décisions sur ses renseignements sans avoir obtenu de conseils juridiques, fiscaux et de placement d’un professionnel autorisé.

Le présent document est fourni à titre informatif seulement. L’information qui s’y trouve ne constitue pas une source de conseils fiscaux, juridiques ou de placement et ne doit pas être considérée comme telle. Les placements doivent être évalués en fonction des objectifs de chaque investisseur. Il est préférable, en toute circonstance, d’obtenir l’avis de professionnels.

Les placements dans les fonds d’investissement peuvent être assortis de commissions, de commissions de suivi (le cas échéant), de frais de gestion et d’autres frais. Veuillez lire l’aperçu du fonds ou le prospectus du fonds d’investissement pertinent avant d’investir. Les fonds d’investissement ne sont pas garantis, leur valeur fluctue fréquemment et leur rendement passé n’est pas indicatif de leur rendement futur. Les distributions ne sont pas garanties et sont susceptibles d’être changées ou éliminées.

Pour connaître les risques liés à un placement dans les fonds d’investissement BMO, veuillez consulter les risques spécifiques énoncés dans le prospectus.

Les fonds d’investissement BMO sont gérés par BMO Investissements Inc., une société de gestion de fonds d’investissement et une entité juridique distincte de la Banque de Montréal.

BMO Gestion mondiale d’actifs est une marque de commerce qui englobe BMO Gestion d’actifs inc., BMO Investissements Inc., BMO Asset Management Corp., BMO Asset Management Limited et les sociétés de gestion de placements spécialisées de BMO.

MD / MC Marque de commerce déposée / marque de commerce de la Banque de Montréal, utilisée sous licence.

* Par rapport à un placement qui génère un montant équivalent de revenus d’intérêts.

MD/MC Marque de commerce déposée/marque de commerce de la Banque de Montréal, utilisée sous licence.

BMO Gestion mondiale d’actifs est l’appellation utilisée pour diverses sociétés affiliées de BMO Groupe financier, qui offrent des services de gestion de placement, de fiducie et de garde de titres. BMO Gestion mondiale d’actifs englobe BMO Gestion d’actifs inc. et BMO Investissements Inc. Certains des produits et services offerts sous le nom BMO Gestion mondiale d’actifs sont conçus spécifiquement pour différentes catégories d’investisseurs issus d’un certain nombre de pays et de régions, et peuvent ne pas être accessibles à tous les investisseurs. Les produits et les services sont offerts seulement aux investisseurs des pays et des régions où les lois et règlements applicables l’autorisent. BMO Groupe financier est une marque de service de la Banque de Montréal (BMO).

Les FNB BMO sont gérés et administrés par BMO Gestion d'actifs inc., une société de gestion de fonds d'investissement et de gestion de portefeuille et une entité juridique distincte de la Banque de Montréal. Les placements dans des fonds négociés en bourse peuvent comporter des frais de courtage, des frais de gestion et d'autres frais. Veuillez lire le prospectus avant d'investir.

Les fonds négociés en bourse ne sont pas garantis, leur valeur fluctue fréquemment et leur rendement passé n'est pas indicatif de leur rendement futur.

Les fonds d'investissement BMO sont gérés par BMO Investissements Inc., une société de gestion de fonds d'investissement et une entité juridique distincte de la Banque de Montréal.

Les placements dans les fonds d'investissement peuvent être assortis de commissions, de commissions de suivi (le cas échéant), de frais de gestion et d'autres frais. Veuillez lire l'Aperçu du FNB, l'Aperçu du fonds ou le prospectus du fonds d'investissement pertinent avant d'investir. Les fonds d'investissement ne sont pas garantis, leur valeur fluctue fréquemment, et leur rendement passé n'est pas indicatif de leur rendement futur.

Pour connaître les risques liés à un placement dans les fonds d'investissement BMO, veuillez consulter les risques spécifiques énoncés dans le prospectus. La série FNB s'échange comme des actions, peut se négocier à escompte à sa valeur liquidative et sa valeur marchande fluctue, ce qui peut augmenter le risque de perte. Les distributions ne sont pas garanties et sont susceptibles d'être changées ou éliminées.

BMO Société d’assurance-vie est l’émetteur du contrat d’assurance individuel à capital variable des fonds distincts de BMO dont il est question dans la notice explicative et le garant des dispositions de garantie qui y sont énoncées. La notice explicative du FPG de BMO et les dispositions de la police donnent tous les détails et ont préséance dans tous les cas. Les produits de FPG de BMO sont offerts par l’intermédiaire de BMO Assurance-vie, une entité juridique distincte de BMO Gestion mondiale d’actifs détenue en propriété exclusive par BMO Groupe financier. Les fonds distincts sont offerts à la vente par des personnes détenant les permis d’assurance appropriés seulement et ne sont pas considérés comme des fonds d’investissement. Les frais des fonds distincts sont plus élevés que ceux des fonds d’investissement, car ils comprennent des frais d’assurance pour garantir les dépôts à l’échéance ou au décès.

Clause de non-responsabilité

Ces renseignements sont uniquement destinés aux conseillers en placement. En acceptant, vous attestez que vous êtes un conseiller en placement. Si vous n’êtes PAS un conseiller en placement, veuillez ne pas poursuivre et consulter le contenu des sections du site destinées aux investisseurs ou aux investisseurs institutionnels. Le site Web a été conçu uniquement dans le but d’informer et non de présenter une description complète des produits ou des services de BMO Gestion mondiale d’actifs. Le rendement passé n’est pas indicatif des rendements futurs. Les renseignements contenus dans ce site ne visent aucunement à donner des conseils de placement et ne doivent pas servir de fondement à des décisions de placement. Les produits et les services de BMO Gestion mondiale d’actifs ne sont offerts que dans des territoires où ils peuvent être légalement vendus. Les renseignements contenus dans ce site Web ne constituent pas un acte de sollicitation de la part de qui que ce soit en vue de l’achat ou de la vente de fonds d’investissement ou d’un autre produit, service ou renseignement à toute personne résidant dans tout territoire où un tel acte de sollicitation n’est pas autorisé ou ne peut être effectué légalement, ou à toute personne à qui il est illégal de faire une telle sollicitation. Tous les produits et services sont assujettis aux modalités de chaque convention applicable. Il est important de noter que tous les produits, services et renseignements ne sont pas offerts dans tous les territoires à l’extérieur du Canada.