Passer au contenu principal

Cinq préoccupations des clients concernant l’inflation

L’inflation est un sujet brûlant comme elle ne l’a pas été depuis près de 40 ans, et les investisseurs sont inquiets. Comment les conseillers devraient-ils aborder ces conversations difficiles et souvent émotionnelles? Rich Poulin, directeur général, Ventes régionales de BMO Gestion mondiale d’actifs, répond à certaines des questions les plus fréquemment posées par les clients.

Août 2022

Photo of Richard Poulin

Richard Poulin

Directeur général – Distribution aux intermédiaires, Niagara, BMO Gestion mondiale d’actifs

Lire la biographie

L’inflation : une nouvelle réalité

De la pompe à essence à l’épicerie, la hausse des prix frappe durement les Canadiens. En juin, le taux d’inflation national a atteint 8,1 %, la plus forte hausse sur 12 mois depuis 19831. Bien sûr, les investisseurs sont inquiets. Même si la plupart des conseillers ont l’habitude de parler d’inflation, ces conversations portaient jusqu’à tout récemment surtout sur le risque lié à la planification financière qu’elle représentait : un facteur qui pourrait compliquer les choses, intégré dans les stratégies à long terme. Les prix élevés étant dorénavant une réalité, les conversations sont passées à son incidence quotidienne, des budgets mensuels aux régimes de retraite. Par conséquent, certains conseillers répondent à des questions auxquels ils n’ont jamais eu à faire face au cours de leur carrière. Voici quelques conseils pour faciliter ces conversations importantes.

Question de client no 1 : Pendant combien de temps l’inflation restera-t-elle aussi élevée?

Une construction de portefeuille solide comporte toujours un élément d’analyse macroéconomique et mondiale, et même si la plupart des conseillers ne sont pas des économistes, cela ne veut pas dire que vous ne pouvez pas aider les clients à comprendre la situation dans son ensemble. Lorsqu’il s’agit de répondre à ces questions, votre meilleure ressource est de consulter votre économiste interne, si vous en avez un, ou des recherches menées par des tiers, qui peuvent fournir un précieux point de vue indépendant. Il est essentiel d’être informé – et de ne pas limiter vos recherches à une seule source. Non seulement il vous sera plus facile de répondre aux questions des clients, mais ces recherches éclaireront et amélioreront vos recommandations de portefeuille.

Une approche qui consiste à “se faire payer pour attendre” au moyen de stratégies de dividendes ou d’options d’achat couvertes peut faire en sorte qu’il soit beaucoup plus facile de résister aux replis du marché.

Question no 2 du client : Le moment est-il venu de vendre pour réintégrer le marché lorsque l’inflation aura ralenti et que les marchés seront moins volatils?

L’une des plus grandes valeurs ajoutées que j’admire chez les conseillers avec lesquels je travaille quotidiennement est leur capacité à donner des conseils objectifs. Comme vous le savez, les clients peuvent être très émotionnellement attachés à leur portefeuille; après tout, c’est leur argent, qu’ils ont gagné avec beaucoup d’efforts ou dont ils ont hérité d’un être cher. Par contre, à titre de professionnel en placement, vous pouvez saisir la situation dans son ensemble sans que des sentiments nuisent à la prise de décisions rationnelles. Premièrement, il est essentiel de comprendre que les clients peuvent réagir avec passion aux fluctuations du marché. Et deuxièmement, la théorie de l’aversion pour les pertes peut être un concept instructif en tant qu’outil dans votre arsenal. Cette théorie est axée sur le biais cognitif en matière de gains et de pertes, ce qui signifie que les réactions émotionnelles des clients seront deux fois plus importantes en cas de pertes qu’en cas de gains, c’est-à-dire que s’ils ont perdu 10 %, ils pourraient avoir l’impression d’avoir perdu 20 %. Mais à la hausse, il n’y a pas une telle disproportion; c’est la raison pour laquelle les conseillers reçoivent si rarement des appels de remerciement de la part des clients lorsque leurs portefeuilles se portent bien!

Le fait d’inclure des instruments qui offrent un revenu régulier est une façon de tempérer les émotions des clients et de faire en sorte qu’ils conservent leurs placements à long terme. Par exemple, une approche qui consiste à « se faire payer pour attendre » au moyen de stratégies de dividendes ou d’options d’achat couvertes peut permettre de résister beaucoup plus facilement aux replis du marché. Et les clients seront moins susceptibles de vouloir vendre s’ils reçoivent un revenu mensuel ou trimestriel régulier. Pensez-y comme à un immeuble locatif : si les paiements mensuels sont toujours versés à temps, il est peu probable que le propriétaire veuille le vendre, même si la valeur marchande de la propriété a diminué.

Question du client no 3 : Les banques centrales relèvent les taux d’intérêt pour combattre l’inflation. Comment puis-je composer avec ce double coup dur?

Pour les clients qui ont, par exemple, un prêt hypothécaire à taux variable, la combinaison de l’inflation et de la hausse rapide des taux d’intérêt est particulièrement dure. Là aussi, il ne fait aucun doute que les émotions peuvent jouer un rôle. Le message clé à faire passer est que cela ne durera pas éternellement : le cycle se stabilisera, et nous reviendrons à un contexte de marché plus normalisé, comme lorsque les actions baissent, touchent un creux, puis remontent.

Se tenir à l’écart ne fait que garantir qu’un investisseur n’obtiendra en effet qu’un rendement nul à long terme.

Question du client no 4 : À quel type de rebond du marché puis-je m’attendre lorsque tout sera terminé?

Selon mon expérience, un éternel optimisme semble être une qualité inhérente des professionnels en placement. Cependant, lorsqu’il s’agit de fournir des données concrètes, et d’inspirer confiance dans le rendement historique du marché, un graphique AndexMD est l’outil incontournable pour une discussion fructueuse. Au fil des ans, les événements ont provoqué des corrections sur les marchés, mais comme le montrent les graphiques, à long terme, une reprise suit un recul et la « ligne » continue de monter. L'application le Portrait Global de BMO (en anglais seulement) est une autre ressource pratique; elle offre une perspective historique dans un format interactif facile à utiliser en déplacement. Il s’agit d’un moyen pratique de voir, par exemple, comment un portefeuille équilibré ou des CPG se sont comportés au cours des 70 ou 80 dernières années.

Les clients, et les investisseurs en général, ont besoin d’aide pour comprendre qu’il y aura toujours des perturbations sur les marchés; des raisons de ne pas investir. Mais le fait de rester à l’écart ne fait que garantir qu’un investisseur n’obtiendra en effet qu’un rendement nul à long terme.

Question du client no 5 : Puis-je faire quelque chose pour compléter mes flux de trésorerie et éviter de trop puiser dans mon épargne?

En bref, la réponse est « oui »! Lorsque l’inflation atteint 7 % ou 8 %, il peut être difficile de trouver des placements capables de l’égaler ou de la surpasser. Mais les solutions comportant une couverture intégrée de l’inflation aident au moins à combler l’écart; c’est pourquoi le moment est idéal pour les stratégies de dividendes. Les placements axés sur le revenu ne s’adressent pas uniquement aux clients retraités; ils peuvent également intéresser des investisseurs jeunes qui cherchent à toucher des flux de trésorerie fiscalement avantageux2 de leur CELI pour les aider à rembourser leur prêt hypothécaire ou leur voiture. Un produit qui offre, par exemple, un taux de rendement de 3 % à 5 % et la possibilité de profiter de la hausse volontaire de leurs dividendes par les sociétés au fil du temps peut offrir une solide protection contre la hausse des prix. C’est tout simplement une question de bon sens lorsque vous avez l’occasion de percevoir un revenu et de faire fructifier votre capital. Les superpositions d’options d’achat couvertes sont également des outils importants pour accroître le rendement des portefeuilles des clients.

Les stratégies d’actions à revenu qui suscitent un intérêt accru de la part des conseillers sont les suivantes :

BMO Fonds de dividendes

BMO Fonds mondial de dividendes

BMO Fonds FNB vente d’options d’achat couvertes de banques canadiennes

BMO Fonds FNB vente d’options d’achat couvertes de sociétés canadiennes à dividendes élevés

BMO Fonds FNB vente d’options d’achat couvertes de sociétés américaines à dividendes élevés

Quoi de neuf en août : l’inflation

La persistance d’une inflation élevée continue d’avoir une incidence sur les consommateurs et les investisseurs, des épiceries aux portefeuilles de retraite. Voici d’autres ressources pour les conseillers et les clients qui doivent composer avec la volatilité des marchés.

Le coin des DP : Une méthode simple pour transformer la volatilité en revenu

Explication destinée au client : Aimez-vous l’idée de vous faire payer pour attendre? Aimez-vous l’idée d’un rendement fiscalement avantageux de 6 % et plus*? BMO couvre vos arrières...

Thème du mois prochain : La récession

Veuillez communiquer avec votre représentant de BMO Gestion mondiale d’actifs pour obtenir de l’aide et des conseils.



1 « Indice des prix à la consommation, juin 2022 ». Statistique Canada, le 20 juillet 2022.

2 Comparativement à un placement qui génère un revenu d’intérêts équivalent.

Avis :

BMO Gestion mondiale d’actifs est une marque de commerce qui englobe BMO Gestion d’actifs inc. et BMO Investissements Inc.

Tout énoncé qui repose nécessairement sur des événements futurs peut être une déclaration prospective. Les déclarations prospectives ne sont pas des garanties de rendement. Elles comportent des risques, des éléments d’incertitude et des hypothèses. Bien que ces déclarations soient fondées sur des hypothèses considérées comme raisonnables, rien ne garantit que les résultats réels ne seront pas sensiblement différents des résultats attendus. L’investisseur est prié de ne pas se fier indûment aux déclarations prospectives. Concernant les déclarations prospectives, l’investisseur doit examiner attentivement les éléments de risque décrits dans la version la plus récente du prospectus simplifié.

Le présent document est fourni à titre informatif seulement. L’information qui s’y trouve ne constitue pas une source de conseils fiscaux, juridiques ou de placement et ne doit pas être considérée comme telle. Les placements doivent être évalués en fonction des objectifs de chaque investisseur. Il est préférable, en toute circonstance, d’obtenir l’avis de professionnels.

Les fonds d’investissement BMO sont gérés par BMO Investissements Inc., une société de gestion de fonds d’investissement et une entité juridique distincte de la Banque de Montréal.

Les placements dans les fonds d’investissement peuvent être assortis de commissions, de commissions de suivi (le cas échéant), de frais de gestion et d’autres frais. Veuillez lire l’aperçu du FNB, l’aperçu du fonds ou le prospectus du fonds d’investissement pertinent avant d’investir. Les fonds d’investissement ne sont pas garantis, leur valeur fluctue fréquemment et leur rendement passé n’est pas indicatif de leur rendement futur.

Pour connaître les risques liés à un placement dans les fonds d’investissement BMO, veuillez consulter les risques spécifiques énoncés dans le prospectus.

Les distributions ne sont pas garanties et peuvent fluctuer. Les taux de distribution peuvent changer sans préavis (à la hausse ou à la baisse) selon les conditions du marché. Le versement des distributions ne doit pas être confondu avec le rendement ou le taux de rendement du fonds d’investissement. Si les distributions versées par le fonds d’investissement sont supérieures à son rendement, votre placement initial perdra de la valeur. Les distributions versées du fait de gains en capital réalisés par un fonds d’investissement, ainsi que le revenu et les dividendes accumulés par un fonds d’investissement, font partie de votre revenu imposable de l’année où ils ont été versés. Le prix de base rajusté est réduit du montant de tout remboursement de capital. Si le prix de base rajusté est inférieur à zéro, il vous faudra payer l’impôt sur les gains en capital sur la portion du montant qui est inférieure à zéro. Veuillez consulter la politique de distribution pour les FNB BMO énoncée dans le prospectus.

Les distributions en espèces, le cas échéant, sur les parts d’un FNB BMO (autres que les parts accumulées ou les parts assujetties à un plan de réinvestissement des distributions) devraient être payées principalement à partir de dividendes ou de distributions, et autres revenus ou gains, reçus par le FNB BMO, moins les dépenses du FNB BMO, mais peuvent également comprendre des montants non imposables, dont des remboursements de capital, qui peuvent être versés à l’entière discrétion du gestionnaire. Dans la mesure où les dépenses d’un FNB BMO dépassent le revenu généré par ce FNB BMO au cours d’un mois, d’un trimestre ou d’une année, selon le cas, il n’est pas prévu qu’une distribution mensuelle, trimestrielle ou annuelle soit versée. Les distributions, le cas échéant, à l’égard des parts de catégorie Accumulation du FINB BMO obligations de sociétés à court terme, du FINB BMO obligations fédérales à court terme, du FINB BMO obligations provinciales à court terme, du FNB BMO obligations à très court terme et du FNB BMO obligations américaines à très court terme seront automatiquement réinvesties dans des parts additionnelles du FNB BMO pertinent. Après chaque distribution, le nombre de parts de catégorie Accumulation du FNB BMO pertinent sera immédiatement consolidé de manière à ce que le nombre de parts de catégorie Accumulation en circulation du FNB BMO pertinent soit le même que le nombre de parts de catégorie Accumulation en circulation avant la distribution. Les porteurs de parts non-résidents peuvent voir le nombre de titres réduit en raison de la retenue d’impôt. Certains FNB BMO ont adopté un plan de réinvestissement des distributions, qui prévoit qu’un porteur de parts peut choisir de réinvestir automatiquement toutes les distributions en espèces versées sur les parts qu’il détient en parts additionnelles du FNB BMO pertinent, conformément aux modalités du programme de réinvestissement des distributions. Pour obtenir de plus amples renseignements, consultez la politique de distribution dans le prospectus des FNB BMO.

MC / MD Marque de commerce / marque de commerce déposée de la Banque de Montréal, utilisée sous licence.

Suivez-nous

MD/MC Marque de commerce déposée/marque de commerce de la Banque de Montréal, utilisée sous licence.

BMO Gestion mondiale d’actifs est une marque de commerce sous laquelle BMO Gestion d’actifs inc. et BMO Investissements Inc. exercent leurs activités. Certains des produits et services offerts sous le nom BMO Gestion mondiale d’actifs sont conçus spécifiquement pour différentes catégories d’investisseurs issus d’un certain nombre de pays et de régions, et peuvent ne pas être accessibles à tous les investisseurs. Les produits et les services sont offerts seulement aux investisseurs des pays et des régions où les lois et règlements applicables l’autorisent. BMO Groupe financier est une marque de service de la Banque de Montréal (BMO).

Les FNB BMO sont gérés et administrés par BMO Gestion d'actifs inc., une société de gestion de fonds d'investissement et de gestion de portefeuille et une entité juridique distincte de la Banque de Montréal. Les placements dans des fonds négociés en bourse peuvent comporter des frais de courtage, des frais de gestion et d'autres frais. Veuillez lire le prospectus avant d'investir.

Les fonds négociés en bourse ne sont pas garantis, leur valeur fluctue fréquemment et leur rendement passé n'est pas indicatif de leur rendement futur.

Les fonds d'investissement BMO sont gérés par BMO Investissements Inc., une société de gestion de fonds d'investissement et une entité juridique distincte de la Banque de Montréal.

Les placements dans les fonds d'investissement peuvent être assortis de commissions, de commissions de suivi (le cas échéant), de frais de gestion et d'autres frais. Veuillez lire l'Aperçu du FNB, l'Aperçu du fonds ou le prospectus du fonds d'investissement pertinent avant d'investir. Les fonds d'investissement ne sont pas garantis, leur valeur fluctue fréquemment, et leur rendement passé n'est pas indicatif de leur rendement futur.

Pour connaître les risques liés à un placement dans les fonds d'investissement BMO, veuillez consulter les risques spécifiques énoncés dans le prospectus. La série FNB s'échange comme des actions, peut se négocier à escompte à sa valeur liquidative et sa valeur marchande fluctue, ce qui peut augmenter le risque de perte. Les distributions ne sont pas garanties et sont susceptibles d'être changées ou éliminées.

Les taux de distribution sont calculés en divisant la plus récente distribution régulière ou prévue (qui peut être fondée sur le revenu, les dividendes, le remboursement du capital ou les primes d’option, selon le cas), exclusion faite des distributions de fin d’année supplémentaires et des distributions spéciales réinvesties, annualisée en fonction de la fréquence, par la valeur liquidative (VL) courante. Les distributions ne sont pas garanties, peuvent varier et sont susceptibles d’être changées ou éliminées. Les taux de distribution peuvent changer sans préavis (à la hausse ou à la baisse) selon les conditions du marché et la variation de la valeur liquidative (VL). Le versement des distributions ne doit pas être confondu avec le rendement ou le taux de rendement du fonds d’investissement BMO. Si les distributions versées par un fonds d’investissement BMO sont supérieures au rendement du fonds d’investissement, votre placement initial perdra de la valeur. Les distributions versées en raison de gains en capital réalisés par un fonds d’investissement BMO, ainsi que le revenu et les dividendes accumulés par un fonds d’investissement BMO, font partie de votre revenu imposable de l’année où ils ont été versés. Le prix de base rajusté est réduit du montant de tout remboursement de capital. Si le prix de base rajusté est inférieur à zéro, il vous faudra payer l’impôt sur les gains en capital sur la portion du montant qui est inférieure à zéro.

Les distributions, le cas échéant, pour toutes les séries de titres d’un fonds d’investissement BMO (autres que la série FNB) sont automatiquement réinvesties dans des titres supplémentaires de la même série du fonds d’investissement BMO pertinent, sauf si le porteur de titres a indiqué par écrit qu’il choisissait de recevoir les distributions en espèces. Pour obtenir de plus amples renseignements, consultez la politique de distribution des fonds d’investissement BMO pertinents dans le prospectus simplifié.

Clause de non-responsabilité

Ces renseignements sont uniquement destinés aux conseillers en placement. En acceptant, vous attestez que vous êtes un conseiller en placement. Si vous n’êtes PAS un conseiller en placement, veuillez ne pas poursuivre et consulter le contenu des sections du site destinées aux investisseurs ou aux investisseurs institutionnels. Le site Web a été conçu uniquement dans le but d’informer et non de présenter une description complète des produits ou des services de BMO Gestion mondiale d’actifs. Le rendement passé n’est pas indicatif des rendements futurs. Les renseignements contenus dans ce site ne visent aucunement à donner des conseils de placement et ne doivent pas servir de fondement à des décisions de placement. Les produits et les services de BMO Gestion mondiale d’actifs ne sont offerts que dans des territoires où ils peuvent être légalement vendus. Les renseignements contenus dans ce site Web ne constituent pas un acte de sollicitation de la part de qui que ce soit en vue de l’achat ou de la vente de fonds d’investissement ou d’un autre produit, service ou renseignement à toute personne résidant dans tout territoire où un tel acte de sollicitation n’est pas autorisé ou ne peut être effectué légalement, ou à toute personne à qui il est illégal de faire une telle sollicitation. Tous les produits et services sont assujettis aux modalités de chaque convention applicable. Il est important de noter que tous les produits, services et renseignements ne sont pas offerts dans tous les territoires à l’extérieur du Canada.