Passer au contenu principal

La relève est en cours : Leçons tirées par un acheteur et un vendeur

Comment assurer le remplacement harmonieux d’un vétéran du secteur par son successeur? Roy Vokes, planificateur financier agréé, et Jeff McDaid, MBA, CIM, conseiller en gestion de patrimoine, Armour Wealth, Gestion financière Worldsource Inc. ont une stratégie commune axée sur le client qui se traduit par une croissance durable.

Décembre 2021

Jeff McDaid

MBA, CIM, conseiller en gestion de patrimoine, Armour Wealth, Gestion financière Worldsource Inc.

Lire la biographie

Roy Vokes

planificateur financier agréé, Armour Wealth, Worldsource Financial Management Inc.

Lire la biographie

Sur la même longueur d’onde

Roy Vokes : Je travaille dans le secteur depuis plus de 30 ans, j’ai eu ma propre concession et je continue à travailler directement avec une clientèle établie depuis longtemps. Jeff est l’un des rares intermédiaires m’ayant dit dès notre première rencontre : « Dis-moi comment tu travailles avec tes clients, puis nous verrons si nous pourrons nous entendre ». Au fil du temps, la relation d’affaires s’est transformée en amitié. Il a manifesté son souhait de devenir conseiller, et j’ai commencé à faire le point sur ce que je voulais accomplir dans la vie.

Jeff McDaid : Je me suis toujours considéré comme un entrepreneur. En fait, j’ai enregistré ma première entreprise de vente de planches à roulettes et de planches à neige à l’âge de 18 ans. Dès le début, je me suis intéressé aux finances et j’ai commencé à étudier dans ce secteur. En 2007, j’étais un représentant des ventes. J’ai beaucoup appris d’un large éventail de conseillers. Misant sur mes racines entrepreneuriales, j’ai commencé à envisager ce changement de carrière. J’ai fait ma diligence raisonnable en apprenant les meilleures pratiques d’un grand bassin de partenaires. Parmi ceux-ci, Roy s’est démarqué grâce à son approche axée sur le client.

Roy Vokes : La compatibilité est essentielle : de la personnalité au modèle, en passant par l’éthique de travail. Bon nombre de mes clients sont devenus des amis au fil des ans; ce sont des personnes que je verrai après mon départ à la retraite. Ma principale préoccupation était de trouver quelqu’un qui continuerait à prendre soin de mes clients de la même façon que moi. Pour de nombreux conseillers, il est plus facile de vendre à des membres de leur entreprise, de s’écarter du chemin et d’espérer que tout ira pour le mieux. Mais je ne voulais pas vendre à tout prix. Je voulais simplement répondre aux besoins de mes clients.

Jeff McDaid : Roy a fait preuve de transparence à l’égard de son entreprise. Il m’a fait confiance dès le départ, et je lui ai rendu la pareille.

Roy Vokes : Malgré son expertise en matière d’investissement, Jeff n’a pas franchi la porte en disant : « Je sais comment gérer l’argent mieux que toi; je vais enrichir tes clients. Il m’a plutôt dit : « Je vais travailler avec eux pour trouver la meilleure façon de les aider. »

Conclure la vente

Roy Vokes : Dans le cadre de nos recherches, nous avons interviewé des acheteurs et des vendeurs, ciblé des processus efficaces, puis conclu une entente nous-mêmes. Nous étions tellement sur la même longueur d’onde que Jeff et moi avons eu recours au même avocat pour vérifier ce que nous avions écrit, par souci d’équité envers les deux parties. Tout au long du processus, nous avons suggéré des éléments qui étaient plus équitables pour l’un et pour l’autre.

Jeff McDaid : Il a été utile de parler à des pairs non seulement de la mécanique de conclusion des ententes, mais aussi de leurs expériences personnelles, c’est-à-dire de ce qui a fonctionné et de ce qui n’a pas fonctionné pour eux. Worldsource s’est aussi avérée une excellente source d’information sur la relève.

Roy Vokes : Pendant un dîner, des conseillers m’ont raconté comment se passait la transition pour eux. Ce fut un moment marquant pour moi. Je suis reparti avec quelques conseils en poche, dont un très franc : « Passez à l’action. » C’est ce que nous avons fait. Nous avons signé une entente plus rapidement et plus tôt que je ne l’avais prévu. Mais à partir de ce moment-là, Jeff a repris les rênes de l’entreprise et j’avais un remplaçant immédiat auprès des clients.

Jeff McDaid : Nous nous étions engagés à effectuer la transition sur un an, puis… la crise de COVID-19 est survenue. Ce n’est pas que les choses ne se sont pas passées rondement; c’est qu’il a fallu revoir complètement ce que signifiait « rondement ». Nous avons donc gardé les voies de communication ouvertes et convenu qu’il s’agissait d’un processus interne qui ne devait pas nuire à l’expérience client. Il y a l’entente, puis il y a ce qui compte en définitive : s’assurer qu’elle est bénéfique pour tous. Deux ans plus tard, nous sommes demeurés souples et avons conservé une faculté d’adaptation au changement.

Comment faites-vous pour donner l’impression à vos clients que vous vous souciez d’eux? Je n’en donne pas l’impression. Je me soucie véritablement d’eux.

La transition en action

Roy Vokes : Au début, Jeff a examiné chaque compte en profondeur et a évalué chaque fonds. Il sait où en sont les clients par rapport à leurs objectifs et dans quelle direction ils vont. Sur le plan pratique, il travaille avec tout le monde en ce qui concerne le volet placement, et j’interviens lorsqu’il est question de planification fiscale.

Jeff McDaid : L’approche est très personnalisée. Nous avons procédé un client à la fois, car chacune de ces relations est capitale. Si vous me demandiez : en arrivant dans une entreprise établie, comment feriez-vous pour donner l’impression à vos clients que vous vous souciez d’eux? Je répondrais que je n’en donne pas l’impression. Je me soucie véritablement d’eux. Cette entreprise est personnelle et j’ai mis les pieds dans un cabinet où les clients se sentaient déjà importants. Ils étaient heureux du service qu’ils obtenaient.

Roy Vokes : Ce sont des gens intelligents et curieux. La transparence est essentielle. Certains m’ont demandé quand je prendrais ma retraite, et c’était rassurant de pouvoir leur répondre qu’il y avait déjà un plan en place. En fait, une fois que Jeff et moi avons établi un plan d’action – même avant la conclusion d’une entente – j’ai commencé à dire à mes clients qu’il allait se joindre au cabinet.

Jeff McDaid : Les résultats ont été extrêmement positifs. Les clients ont vu un nouveau visage et compris qu’ils avaient du soutien supplémentaire. Parce que Roy a confiance en moi et qu’ils ont confiance en Roy, ils savent que leur bien-être est primordial à nos yeux.

Une plateforme de croissance

Jeff McDaid : L’entreprise a récemment été renommée Armour Wealth et nous avons lancé un nouveau site Web sous cette bannière. Il ne s’agit pas de changer ce qui fonctionne, mais d’être ouvert à de nouvelles directions. Une partie de ce travail consiste à faire croître le cabinet, et nous sommes en train d’intégrer à l’équipe une conseillère que je connais depuis des années. Karen, planificatrice financière agréée, offre à ses clients une expérience semblable à celle que nous sommes si fiers d’offrir aux nôtres. En tant que spécialiste passionnée de l’assurance et de la planification financière, elle convient parfaitement à Armour Wealth.

Roy Vokes : Le parcours que nous avons suivi en matière de relève sert de point de repère pour l’intégration. En définitive, nous souhaitons que cela fonctionne pour toutes les parties, mais en particulier pour nos clients. Dans cette optique, nous leur offrons un meilleur service et de meilleures possibilités. Ils constatent déjà que notre équipe élargie travaille en harmonie et qu’elle est plus grande que la somme de ses parties.

Pour ce qui est de la croissance, nous avons toujours fait appel au bouche-à-oreille, mais l’arrivée de Jeff a ouvert la voie à d’autres sources d’indications. Le fait de renforcer notre offre donne également aux clients la confiance nécessaire pour nous recommander, sachant que nous pouvons maintenant servir un plus grand nombre de clients.

Jeff McDaid : Dans le cabinet, Roy a créé une famille, que nous étendons à un groupe démographique plus jeune afin de soutenir le transfert du patrimoine intergénérationnel. Au fil des ans, j’ai connu de nombreux conseillers qui segmentaient la génération millénaire en un groupe cible précis alors que les recherches montrent qu’il existe une meilleure relation entre les générations que la plupart des gens ne le croient. C’est aussi ce que nous avons constaté. La planification successorale réunit intrinsèquement toute la famille; lorsque nous travaillons avec les parents, les enfants adultes choisissent de participer.

Roy Vokes : Nous élaborons également de nouveaux processus en utilisant ce qui fonctionne comme base pour aller de l’avant. De plus, la capacité de Jeff à examiner les opérations avec un regard neuf et à repérer les points à améliorer m’a été très utile.

Le parcours que nous avons suivi en matière de relève sert de point de repère pour l’intégration.

L’ingrédient secret

Roy Vokes : Depuis le début, nos clients savent que nous sommes saurons répondre à toutes leurs préoccupations financières, qu’il s’agisse de questions fiscales, de prêts hypothécaires ou de dettes de carte de crédit. Nous sommes leur premier point de contact. Il ne s’agit pas d’essayer de gérer toutes leurs affaires : nous respectons le fait qu’ils ont des préférences. Il s’agit de s’assurer qu’ils ne perdent pas d’argent et, ce faisant, de les responsabiliser sur le plan financier.

Jeff McDaid : La communication est également un facteur de différenciation. Par exemple, au début de la pandémie, lorsque les clients avaient de la difficulté à joindre d’autres spécialistes, nous avons répondu à nos appels – immédiatement – et publié un bulletin hebdomadaire. De nombreux clients nous ont remerciés pour notre accessibilité pendant cette période particulièrement stressante.

Roy Vokes : Nous nous soucions de nos clients, et ce, dans tous les secteurs d’Armour Wealth, y compris notre équipe de soutien. Antonella, par exemple, travaille avec moi depuis plus de vingt ans et connaît le dossier de chaque client. La relation qu’elle entretient avec chaque client qui appelle est authentique.

Du point de vue du vendeur, il est facile de faire traîner les choses. Donc, une fois votre décision prise, engagez-vous.

Conseils pour les acheteurs et les vendeurs

Roy Vokes : Du point de vue du vendeur, il est facile de faire traîner les choses. Donc, une fois votre décision prise, engagez-vous. Il est essentiel de garder vos convictions tout au long du processus et, ce faisant, d’assurer une plus grande clarté pour votre successeur. Trop souvent, j’ai vu des conseillers décider de conclure une vente sans vraiment s’engager. En ce qui me concerne, l’entente a peut-être été conclue plus tôt que prévu, mais je savais que Jeff était la personne qui répondrait à mes besoins, alors je me suis engagé à ce que tout fonctionne bien. Je vous recommande vivement de faire vos devoirs : cherchez des pairs qui ont acheté ou vendu une entreprise et retenez les meilleures idées. Pourquoi essayer de réinventer la roue?

Jeff McDaid : En vérité, il existe de nombreuses pratiques et approches en matière de relève qui ne ressemblent en rien aux nôtres et qui donnent des résultats incroyables. Le dénominateur commun? L’harmonisation. Si vous mettez l’accent sur ce que vous essayez d’accomplir et faites passer vos clients en premier, l’expérience sera beaucoup plus harmonieuse.

Roy Vokes et Jeff McDaid nous parlent de BMO Gestion mondiale d’actifs

En tant qu’ancien représentant des ventes, j’avais une bonne idée des entreprises avec lesquelles je voulais collaborer. La gamme de produits à BMO est vaste et bien diversifiée. La plateforme donne accès à plusieurs équipes indépendantes de gestion de capitaux propres et offre des solutions de base, comme BMO Fonds concentré d’actions mondiales. Ce qui est aussi pertinent est l’étendue et la profondeur du groupe de revenu, qui est particulièrement important en ce moment. Il est accessible dans différents volets par l’intermédiaire de BMO Portefeuilles de retraite et de BMO Portefeuilles FNB. BMO Gestion mondiale d’actifs est un partenaire fiable qui nous offre une base solide, sans susciter d’attentes irréalistes. ~ J. McDaid

Nous félicitons également Sanjay Singla, notre représentant régional de BMO Gestion mondiale d’actifs. Il examine ce dont nous avons besoin, nous suggère des solutions fiables et y contribue avec brio. Lorsqu’il dit que quelque chose va se produire, c’est effectivement le cas. C’est un bon partenaire. ~ R. Vokes

Avis de Worldsource Financial Management Inc. :

Worldsource Financial Management Inc. est le courtier en fonds d’investissement promoteur de Roy Vokes, Jeff McDaid et Karen Okimi. Les fonds d’investissement et les fonds distincts fournis par les sociétés de fonds sont offerts par Worldsource Financial Management Inc. Les autres produits et services, notamment les services de planification financière, sont offerts par Agora Inc. et Karen Okimi.

Les placements dans des fonds d’investissement ou des fonds négociés en bourse peuvent comporter des frais de courtage, des commissions de suivi, des frais de gestion et des dépenses. Veuillez lire le prospectus ou l’Aperçu du fonds avant d’investir. Les fonds d’investissement et les fonds négociés en bourse ne sont pas garantis, leur valeur fluctue fréquemment et leur rendement passé n’est pas indicatif de leur rendement futur.

Avis de BMO Gestion mondiale d’actifs :

BMO Gestion mondiale d’actifs est une marque de commerce qui comprend BMO Gestion d’actifs inc., BMO Investissements Inc. et BMO Asset Management Corp.

Tout énoncé qui repose nécessairement sur des événements futurs peut être une déclaration prospective. Les déclarations prospectives ne sont pas des garanties de rendement. Elles comportent des risques, des éléments d’incertitude et des hypothèses. Bien que ces déclarations soient fondées sur des hypothèses considérées comme raisonnables, rien ne garantit que les résultats réels ne seront pas sensiblement différents des résultats attendus. L’investisseur est prié de ne pas se fier indûment aux déclarations prospectives. Concernant les déclarations prospectives, l’investisseur doit examiner attentivement les éléments de risque décrits dans la version la plus récente du prospectus simplifié.

Le présent document est fourni à titre informatif seulement. L’information qui s’y trouve ne constitue pas une source de conseils fiscaux, juridiques ou de placement et ne doit pas être considérée comme telle. Les placements doivent être évalués en fonction des objectifs de chaque investisseur. Il est préférable, en toute circonstance, d’obtenir l’avis de professionnels.

Les placements dans les fonds d’investissement peuvent tous comporter des frais de courtage, des frais de gestion et des dépenses (le cas échéant). Les placements dans certaines séries de titres de fonds d’investissement peuvent être assortis de commissions de suivi. Veuillez lire l’aperçu du fonds, l’aperçu du FNB ou le prospectus du fonds d’investissement pertinent avant d’investir. Les fonds d’investissement ne sont pas garantis, leur valeur fluctue fréquemment et leur rendement passé n’est pas indicatif de leur rendement futur. Les distributions ne sont pas garanties et sont susceptibles d’être changées ou éliminées.

Pour connaître les risques liés à un placement dans les fonds d’investissement BMO, veuillez consulter les risques spécifiques énoncés dans le prospectus. La série FNB des fonds d’investissement BMO s’échange comme des actions, peut se négocier à escompte à sa valeur liquidative et sa valeur marchande fluctue, ce qui peut augmenter le risque de perte. Les distributions ne sont pas garanties et sont susceptibles d’être changées ou éliminées.

Les fonds d’investissement BMO sont gérés par BMO Investissements Inc., une société de gestion de fonds d’investissement et une entité juridique distincte de la Banque de Montréal.

MD/MC Marque de commerce déposée / marque de commerce de la Banque de Montréal, utilisée sous licence.

* Par rapport à un placement qui génère un montant équivalent de revenus d’intérêts.

MD/MC Marque de commerce déposée/marque de commerce de la Banque de Montréal, utilisée sous licence.

BMO Gestion mondiale d’actifs est l’appellation utilisée pour diverses sociétés affiliées de BMO Groupe financier, qui offrent des services de gestion de placement, de fiducie et de garde de titres. BMO Gestion mondiale d’actifs englobe BMO Gestion d’actifs inc. et BMO Investissements Inc. Certains des produits et services offerts sous le nom BMO Gestion mondiale d’actifs sont conçus spécifiquement pour différentes catégories d’investisseurs issus d’un certain nombre de pays et de régions, et peuvent ne pas être accessibles à tous les investisseurs. Les produits et les services sont offerts seulement aux investisseurs des pays et des régions où les lois et règlements applicables l’autorisent. BMO Groupe financier est une marque de service de la Banque de Montréal (BMO).

Les FNB BMO sont gérés et administrés par BMO Gestion d'actifs inc., une société de gestion de fonds d'investissement et de gestion de portefeuille et une entité juridique distincte de la Banque de Montréal. Les placements dans des fonds négociés en bourse peuvent comporter des frais de courtage, des frais de gestion et d'autres frais. Veuillez lire le prospectus avant d'investir.

Les fonds négociés en bourse ne sont pas garantis, leur valeur fluctue fréquemment et leur rendement passé n'est pas indicatif de leur rendement futur.

Les fonds d'investissement BMO sont gérés par BMO Investissements Inc., une société de gestion de fonds d'investissement et une entité juridique distincte de la Banque de Montréal.

Les placements dans les fonds d'investissement peuvent être assortis de commissions, de commissions de suivi (le cas échéant), de frais de gestion et d'autres frais. Veuillez lire l'Aperçu du FNB, l'Aperçu du fonds ou le prospectus du fonds d'investissement pertinent avant d'investir. Les fonds d'investissement ne sont pas garantis, leur valeur fluctue fréquemment, et leur rendement passé n'est pas indicatif de leur rendement futur.

Pour connaître les risques liés à un placement dans les fonds d'investissement BMO, veuillez consulter les risques spécifiques énoncés dans le prospectus. La série FNB s'échange comme des actions, peut se négocier à escompte à sa valeur liquidative et sa valeur marchande fluctue, ce qui peut augmenter le risque de perte. Les distributions ne sont pas garanties et sont susceptibles d'être changées ou éliminées.

BMO Société d’assurance-vie est l’émetteur du contrat d’assurance individuel à capital variable des fonds distincts de BMO dont il est question dans la notice explicative et le garant des dispositions de garantie qui y sont énoncées. La notice explicative du FPG de BMO et les dispositions de la police donnent tous les détails et ont préséance dans tous les cas. Les produits de FPG de BMO sont offerts par l’intermédiaire de BMO Assurance-vie, une entité juridique distincte de BMO Gestion mondiale d’actifs détenue en propriété exclusive par BMO Groupe financier. Les fonds distincts sont offerts à la vente par des personnes détenant les permis d’assurance appropriés seulement et ne sont pas considérés comme des fonds d’investissement. Les frais des fonds distincts sont plus élevés que ceux des fonds d’investissement, car ils comprennent des frais d’assurance pour garantir les dépôts à l’échéance ou au décès.