Passer au contenu principal

Nos dix grandes tendances en matière de placement pour 2022

En ce début d’année, Fred Demers, directeur général, Solutions d’investissement multiactif, nous fait part de son point de vue et de ses prévisions sur les grandes tendances en matière de placement qui façonnent l’économie, les marchés… et les portefeuilles de vos clients. Les recherches et les opinions de M. Demers influencent directement la stratégie et la composition des portefeuilles de FNB BMO.

Février 2022

Photo of Fred Demers

Fred Demers

Directeur général, Solutions d’investissement multiactif

Lire la biographie

Les répercussions de la COVID-19 sur l’économie et les marchés ne cessent d’évoluer, surtout parce que chaque nouveau variant présente ses propres problèmes et défis. De bien des façons, la volatilité est devenue la nouvelle norme. Dans cette optique, nous avons voulu présenter les dix grandes tendances pour 2022 et la façon dont elles toucheront notre mandat de placement et nos fonds.

1. L’inflation est de retour!

S’il y a une leçon que les économistes et les analystes des marchés ont apprise dans la foulée de la grande crise financière de 2008, c’est bien que la politique monétaire ne peut pas à elle seule contrer une récession. C’est la raison pour laquelle le dernier repli a donné lieu à des politiques budgétaires vigoureuses à l’échelle mondiale.

Les gouvernements du monde entier ont réagi à la pandémie en adoptant de solides plans de relance pour éviter les pertes d’emplois et le repli économique qui se sont produits il y a un peu plus de dix ans. Ces mesures ont eu l’effet escompté, mais elles ont aussi mené au contexte inflationniste actuel. Dans plusieurs secteurs, la forte demande des consommateurs a alimenté les problèmes liés à la chaîne d’approvisionnement, la pénurie de produits et les hausses de prix, sans signe visible de baisse imminente.

L’impact de la hausse des prix sur les marchés a été assez prononcé, surtout si l’on ajoute les imminentes hausses de taux par les banques centrales. L’investissement dans les titres à revenu fixe connaîtra probablement des difficultés considérables à court et à moyen terme, tandis que l’augmentation des coûts d’emprunt aura aussi une incidence sur les cours boursiers des sociétés dont le bilan est plus faible.

Solutions en matière de produits

BMO Fonds de dividendes

BMO Fonds mondial de dividendes

BMO Fonds concentré d’actions mondiales

BMO Fonds FNB vente d’options d’achat couvertes de banques canadiennes

BMO Fonds d’obligations mondiales multisectorielles durables

2. Maîtrise des emprunts gouvernementaux

Comme nous l’avons mentionné plus haut, la dette publique a été utile pour restreindre les répercussions économiques au début de la pandémie et elle a été particulièrement efficace pour limiter la hausse du chômage et une récession prolongée. Mais, alors que l’inflation accélère et que le pronostic d’une hausse des taux se rapproche de sa réalisation, les politiciens doivent maintenant se tourner vers des solutions à long terme plus durables.

Ce sont en effet les coûts de détention découlant de la hausse des taux d’intérêt qui présentent les risques les plus importants pour les bilans des pays du monde entier, ainsi que pour les investisseurs obligataires. C’est ce problème qui devrait réduire le rythme et l’importance des mesures des banques centrales au cours des prochains mois.

3. La dette des sociétés n’est plus un problème

La réduction forcée de leur endettement par de nombreuses entreprises, pour limiter le risque, est un des résultats les plus positifs de la crise financière de 2008. La plupart d’entre elles ont accompli un travail admirable à cet égard, de sorte que le passif des sociétés n’est plus un problème aussi important qu’auparavant.

L’endettement est donc devenu plus gérable, surtout pour le secteur financier, ce qui apaise les inquiétudes de nombreux investisseurs. Cette baisse de l’endettement apporte un niveau de stabilité plus important aux marchés de capitaux, en les rassurant et en générant la confiance qu’ils recherchent habituellement après une période de turbulences.

4. Croissance du bilan des banques centrales

L’expansion du bilan des banques centrales depuis le début de la pandémie – ils ont augmenté de plus de 10 000 milliards de dollars au cours de cette période – est la preuve d’une politique monétaire axée sur le contrôle des dommages. Les autorités de la Réserve fédérale américaine, de la Banque du Canada et d’autres institutions ont principalement cherché à empêcher les économies mondiales de se contracter en ces temps difficiles. Cependant, la question est maintenant de savoir ce qui nous attend et comment elles réagiront à la hausse de l’inflation.

Compte tenu des hausses de taux qui se profilent à l’horizon, il est évident que les banques centrales devront agir avec plus de prudence et graduellement afin d’atténuer toute répercussion négative. Elles ne souhaitent pas intervenir en force contre l’inflation au moyen d’une hausse des taux étant donné les conséquences négatives qui pourraient en découler sur l’économie en général. Comme on pouvait s’y attendre, cette approche modérée devrait avoir une incidence positive sur les marchés boursiers.

5. Le populisme se tourne vers la résolution des inégalités de revenu

L’important débat sur la question de l’inégalité des revenus, et sur les déséquilibres sociaux qui en découlent, se poursuit. Pour de nombreux experts, l’inquiétude tourne autour de l’absence d’effet de ruissellement des marchés boursiers jusqu’aux particuliers et sur le fait que les personnes qui travaillent profitent peu des gains réalisés sur les marchés des capitaux.

La réponse politique à ce problème a souvent été centrée sur la fiscalité et, plus précisément, sur des hausses de l’impôt des sociétés et des personnes à revenu élevé. En réalité, compte tenu de l’impasse politique dont nous avons été témoins aux États-Unis, il est plus facile de débattre de ces types de changements politiques que de les mettre en œuvre. Cela dit, nous n’avons probablement pas vu la fin de ce cycle populiste ni les importants déficits qu’il a produits.

6. Géopolitique – Les grondements se font entendre de plus en plus fort

L’agitation mondiale n’est en aucun cas nouvelle, mais elle semble avoir refait surface ces dernières années. Il est intéressant de noter que, même si les conflits commerciaux et les discussions autour de la démondialisation se sont intensifiés, le commerce mondial est, en fait, en plein essor. Cela laisse à penser qu’une grande partie de la rhétorique contre le libre-échange n’est peut-être rien d’autre que du bruit politique visant à susciter un sentiment partisan.

Mais en vérité, les entreprises seront toujours à la recherche de centres de production à faible coût – qui se trouvent habituellement en Asie du Sud-Est – afin de répondre à la demande des consommateurs pour des produits et de services à bas prix. Et cette tendance ne devrait pas changer de sitôt. On peut en dire autant des appels au rapatriement de l’activité manufacturière en Amérique du Nord ou en Europe, une demande qui n’est tout simplement pas réalisable à l’heure actuelle.

Solutions en matière de produits

BMO Fonds d’actions américaines Plus

BMO Fonds concentré d’actions mondiales

BMO Fonds d’actions mondiales à perspectives durables

7. Pas de limite à la technologie des soins de santé

La technologie des soins de santé a été fortement stimulée par la pandémie, en particulier en ce qui concerne les vaccins et les produits pharmaceutiques. Dans une perspective à plus long terme, la « quête de la vie éternelle » sera une autre tendance qui aura une incidence sur la société et les marchés au cours des prochaines années. Le vieillissement de la population en sera l’élément moteur, puisqu’il mènera à de nombreuses innovations dans le secteur de la biotechnologie.

Une étude du MIT1 a montré que l’intelligence artificielle prendra une place cruciale dans ce secteur au cours des dix prochaines années, étant donné sa capacité à accélérer la recherche nécessaire et à transformer de nombreux aspects de notre mode de vie. Les mégadonnées auront également des répercussions en raison de leur capacité à collecter et à traiter de grandes quantités d’information pour poser des diagnostics plus précis et plus opportuns. La crainte de la prochaine pandémie sera sans aucun doute au cœur des préoccupations de nombreuses personnes pendant la prochaine décennie, ce qui accélérera la mise en œuvre d’une préparation efficace avant son arrivée. Tout cela attirera l’attention et l’intérêt particuliers des investisseurs.

8. La pandémie a accéléré le mouvement de numérisation

Nous avons bien appris une chose au cours des deux dernières années de pandémie mondiale : la numérisation est maintenant un enjeu de taille; ceux qui ne s’adaptent pas sont susceptibles de se laisser distancer, voire de périr. La transition rapide vers un environnement de travail à domicile a forcé de nombreuses entreprises à rapidement modifier leur modèle d’affaires et à mettre en œuvre de nouvelles solutions technologiques pour faciliter la collaboration en ligne. Peu de sociétés, voire aucune, retourneront à ce qui existait auparavant, ou démantèleront leurs infrastructures de télécommunication.

Au-delà des conséquences évidentes de la COVID-19, plusieurs raisons expliquent pourquoi l’évolution de cette sphère numérique est importante pour les investisseurs. Qu’il s’agisse de la remarquable rapidité du cycle de développement actuel des nouveaux produits ou de la façon dont la 5G, l’Internet des objets ou le mouvement vert influent sur notre vie quotidienne, il est évident que des ressources considérables sont dirigées vers ce secteur. Cette évolution attire de nombreux investisseurs cherchant à tirer parti du potentiel de croissance qui découlera de cette tendance de transformation.

Solutions en matière de produits

FINB BMO MSCI Innovation (Symbole : ZINN)

FINB BMO MSCI innovation en génomique (Symbole : ZGEN)

FINB BMO MSCI innovation de fintech (Symbole : ZFIN)

FINB BMO MSCI innovation technologique et industrielle (Symbole : ZAUT)

FINB BMO MSCI innovation liée à Internet nouvelle génération (Symbole : ZINT)

9. Pourquoi vous devez vous intéresser aux cryptomonnaies

L’émergence des cryptomonnaies est en grande partie attribuable au manque de confiance à l’égard des monnaies « fiduciaires » traditionnelles et à leur capacité à préserver le pouvoir d’achat. Dans une période d’inflation et d’endettement public élevés, il n’est pas surprenant que la confiance des consommateurs ait diminué et que le scepticisme soit plus présent que jamais. Par conséquent, les gens tentent de trouver d’autres types d’actifs pour préserver leur patrimoine, et c’est là que les cryptomonnaies pourraient entrer en jeu.

Nous croyons que ce phénomène, qui repose sur la technologie, prendra plus d’importance au cours des 10 prochaines années. Cependant, on ne sait toujours pas si les cryptomonnaies peuvent jouer un rôle comme mécanisme de paiement pour les transactions financières, ce qui était l’un de leurs objectifs initiaux. Il est important de noter que certaines « menaces politiques » planent également au-dessus d’elles, en particulier aux États-Unis, où les organismes de réglementation pourraient chercher à reproduire la réaction du gouvernement en 1933; la détention d’or étant alors considérée comme une menace contre le dollar américain.

10. La fin opportune du portefeuille 60/40

Les taux d’intérêt se sont maintenus à des creux historiques depuis plus de dix ans et il n’y a donc rien d’étonnant à remettre en question la pertinence de la détention d’obligations, et de beaucoup d’autres titres à revenu fixe. Le changement qui en découle en matière de construction du portefeuille donne à penser que vos clients devront prendre plus de risques qu’ils n’ont dû le faire au cours des 20 dernières années afin de générer des rendements comparables. Ils devront aussi être plus à l’aise de détenir un éventail d’actifs plus large dans différentes catégories d’actifs et régions.

Ce changement de stratégie et d’approche établit de solides arguments en faveur de l’élaboration de portefeuilles stratégiques de base conjointement à une philosophie de gestion active. Cela signifie également que les conseillers capables de tirer parti de la volatilité des marchés seront en mesure d’offrir un alpha supplémentaire à leurs clients. C’est la raison pour laquelle une grande partie de nos recherches vise à trouver des moyens d’améliorer les rendements à la marge – en générant ce rendement supplémentaire sans prendre trop de risques.

Solutions en matière de produits

BMO Portefeuilles FNB – voir l’encadré

BMO Portefeuilles de retraite – voir l’encadré

Des fonds stratégiques combinés à une souplesse tactique…

En 2022, notre équipe Solutions d’investissement multiactif augmentera la pondération des actions dans les portefeuilles de FNB BMO. Nous recommandons également des solutions d’actions à faible volatilité, en plus d’une combinaison de FNB thématiques et de fonds d’investissement, afin de pouvoir prendre des décisions de répartition de l’actif stratégiques et tactiques.

Travailler avec votre équipe de vente BMO

Ces dix grandes tendances en matière de placement transforment les marchés en temps réel. Quand il s’agit de passer à l’étape suivante et de décider quelles solutions de placement de BMO conviennent le mieux à vous et à vos clients, nous vous encourageons à communiquer avec votre équipe de vente BMO Gestion mondiale d’actifs pour obtenir son soutien et ses conseils.




1 “Discover Top 10 BioTech Industry Trends & Innovations in 2022,” StartUs Insights Research Blog.

Avis :

La présente communication constitue une source générale d’information. Elle n’est pas conçue comme une source de conseils en placement ou en fiscalité et ne doit pas être considérée comme telle. Les placements particuliers ou les stratégies de négociation doivent être évalués en fonction de la situation de chaque investisseur. Il est recommandé aux particuliers de demander l’avis de professionnels compétents au sujet d’un placement précis.

Tout énoncé qui repose nécessairement sur des événements futurs peut être une déclaration prospective. Les déclarations prospectives ne sont pas des garanties de rendement. Elles comportent des risques, des éléments d’incertitude et des hypothèses. Bien que ces déclarations soient fondées sur des hypothèses considérées comme raisonnables, rien ne garantit que les résultats réels ne seront pas sensiblement différents des résultats attendus. L’investisseur est prié de ne pas se fier indûment aux déclarations prospectives. Concernant les déclarations prospectives, l’investisseur doit examiner attentivement les éléments de risque décrits dans la version la plus récente du prospectus simplifié.

Les placements dans des fonds d’investissement et les FNB peuvent tous être assortis de commissions, de frais de gestion et d’autres frais (le cas échéant). Les placements dans certaines séries de titres de fonds d’investissement peuvent être assortis de commissions de suivi. Veuillez lire l’aperçu du FNB, l’aperçu du fonds ou le prospectus du fonds d’investissement ou du FNB en question avant d’investir. Les taux de rendement indiqués sont les taux de rendement composés annuels historiques globaux; ils tiennent compte de l’évolution de la valeur des actions ou des parts et du réinvestissement de tous les dividendes ou montants distribués, mais non des commissions qui se rattachent aux ventes, aux rachats ou aux distributions, ni des frais facultatifs ou de l’impôt payables par le porteur de titres, lesquels auraient réduit le rendement. Les fonds d’investissement et les FNB ne sont pas garantis, leur valeur fluctue fréquemment et leur rendement passé n’est pas indicatif de leur rendement futur.

Pour connaître les risques liés à un placement dans les fonds d’investissement BMO ou les FNB BMO, veuillez consulter les risques spécifiques énoncés dans le prospectus du fonds d’investissement ou du FNB en question. Les FNB BMO s’échangent comme des actions, ils peuvent se négocier à escompte à leur valeur liquidative et leur valeur marchande fluctue, ce qui peut augmenter le risque de perte. Les distributions ne sont pas garanties et sont susceptibles d’être changées ou éliminées.

Les fonds d’investissement BMO sont offerts par BMO Investissements Inc., un cabinet de services financiers et une entité distincte de la Banque de Montréal. Les FNB BMO sont gérés et administrés par BMO Gestion d’actifs inc., une société de gestion de fonds d’investissement et de gestion de portefeuille et une entité juridique distincte de la Banque de Montréal.

MC/MD Marque de commerce / marque de commerce déposée de la Banque de Montréal, utilisée sous licence.

* Par rapport à un placement qui génère un montant équivalent de revenus d’intérêts.

MD/MC Marque de commerce déposée/marque de commerce de la Banque de Montréal, utilisée sous licence.

BMO Gestion mondiale d’actifs est l’appellation utilisée pour diverses sociétés affiliées de BMO Groupe financier, qui offrent des services de gestion de placement, de fiducie et de garde de titres. BMO Gestion mondiale d’actifs englobe BMO Gestion d’actifs inc. et BMO Investissements Inc. Certains des produits et services offerts sous le nom BMO Gestion mondiale d’actifs sont conçus spécifiquement pour différentes catégories d’investisseurs issus d’un certain nombre de pays et de régions, et peuvent ne pas être accessibles à tous les investisseurs. Les produits et les services sont offerts seulement aux investisseurs des pays et des régions où les lois et règlements applicables l’autorisent. BMO Groupe financier est une marque de service de la Banque de Montréal (BMO).

Les FNB BMO sont gérés et administrés par BMO Gestion d'actifs inc., une société de gestion de fonds d'investissement et de gestion de portefeuille et une entité juridique distincte de la Banque de Montréal. Les placements dans des fonds négociés en bourse peuvent comporter des frais de courtage, des frais de gestion et d'autres frais. Veuillez lire le prospectus avant d'investir.

Les fonds négociés en bourse ne sont pas garantis, leur valeur fluctue fréquemment et leur rendement passé n'est pas indicatif de leur rendement futur.

Les fonds d'investissement BMO sont gérés par BMO Investissements Inc., une société de gestion de fonds d'investissement et une entité juridique distincte de la Banque de Montréal.

Les placements dans les fonds d'investissement peuvent être assortis de commissions, de commissions de suivi (le cas échéant), de frais de gestion et d'autres frais. Veuillez lire l'Aperçu du FNB, l'Aperçu du fonds ou le prospectus du fonds d'investissement pertinent avant d'investir. Les fonds d'investissement ne sont pas garantis, leur valeur fluctue fréquemment, et leur rendement passé n'est pas indicatif de leur rendement futur.

Pour connaître les risques liés à un placement dans les fonds d'investissement BMO, veuillez consulter les risques spécifiques énoncés dans le prospectus. La série FNB s'échange comme des actions, peut se négocier à escompte à sa valeur liquidative et sa valeur marchande fluctue, ce qui peut augmenter le risque de perte. Les distributions ne sont pas garanties et sont susceptibles d'être changées ou éliminées.

BMO Société d’assurance-vie est l’émetteur du contrat d’assurance individuel à capital variable des fonds distincts de BMO dont il est question dans la notice explicative et le garant des dispositions de garantie qui y sont énoncées. La notice explicative du FPG de BMO et les dispositions de la police donnent tous les détails et ont préséance dans tous les cas. Les produits de FPG de BMO sont offerts par l’intermédiaire de BMO Assurance-vie, une entité juridique distincte de BMO Gestion mondiale d’actifs détenue en propriété exclusive par BMO Groupe financier. Les fonds distincts sont offerts à la vente par des personnes détenant les permis d’assurance appropriés seulement et ne sont pas considérés comme des fonds d’investissement. Les frais des fonds distincts sont plus élevés que ceux des fonds d’investissement, car ils comprennent des frais d’assurance pour garantir les dépôts à l’échéance ou au décès.