Passer au contenu principal

Démystifier le transfert des actifs intergénérationnel et les facteurs environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG)

Alors que les baby-boomers commencent à transmettre leur épargne à la génération suivante, Nalini Feuilloley, directrice générale de l’équipe Investissement responsable de BMO, souligne un point essentiel : penser que les membres des générations Y et Z sont les seuls à se soucier des facteurs ESG est une théorie qui pourrait nuire considérablement à vos stratégies de planification successorale et de fidélisation de la clientèle.

Mars 2022

Photo of Nalini Feuilloley

Nalini Feuilloley

directrice générale de l’équipe Investissement responsable de BMO Gestion mondiale d'actifs en Amérique du Nord

Lire la biographie

Compte tenu du montant estimé à 700 milliards de dollars à transférer des Canadiens vieillissants à leurs bénéficiaires d’ici 2026, le transfert des actifs intergénérationnel continue d’être une priorité pour de nombreux conseillers1. Cependant, il y a beaucoup de facteurs à prendre en compte au-delà de cette importante réserve d’actifs. En effet, les professionnels en placement doivent également démystifier certains mythes et perceptions erronées concernant les baby-boomers et leurs enfants du millénaire, notamment en ce qui concerne les facteurs environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG).

En raison de l’évolution des attentes des clients, de nombreux conseillers ont déjà adopté une approche plus globale de la planification successorale et du transfert de patrimoine, qui inclut la participation de la famille élargie. Pour les personnes soucieuses de conserver leurs actifs à long terme, il convient d’élaborer dès le départ un plan cohérent comprenant toutes les parties concernées et favorisant des conversations honnêtes et claires.

Facteurs ESG et réalité : changement d’attitude au sein des groupes démographiques

Ce changement s’explique notamment par les attentes accrues des jeunes générations en matière de transparence, combinées à leur sensibilité accrue aux pratiques de durabilité et aux facteurs ESG spécifiques tels que le changement climatique et la diversité et l’inclusion (D et I).

Lorsqu'il s’agit d’assurer le transfert réussi du patrimoine d’une personne à ses enfants, l’harmonisation de la composition de l’actif est souvent un élément clé pour retenir les clients de la prochaine génération. Plus précisément, la présence d’un mandat ESG peut contribuer grandement à protéger ces placements et votre entreprise.

Au cours des dernières années, la reconnaissance de l’importance des facteurs ESG dans la stratégie de placement a connu une évolution importante. Bien que le marché institutionnel ait commencé à le reconnaître au cours de la dernière décennie, le secteur de la vente au détail n’est pas très en retard.

Il est essentiel de détruire le mythe concernant les préférences en matière de placement des différents groupes démographiques, notamment en ce qui concerne les questions ESG sensibles. Ce que beaucoup trouvent surprenant, c’est que les perspectives de plusieurs générations sont en fait plus similaires que ce à quoi on pourrait s’attendre.

Il est clair aujourd’hui, plus que jamais, que les facteurs ESG sont importants pour toute stratégie de placement à long terme.

Par exemple, une étude récente indique que si, sans surprise, 87 % des membres de la génération Y estiment que l’investissement responsable (durable) est plus important pour eux aujourd’hui qu’il y a cinq ans, 67 % des baby-boomers partagent ce sentiment. Parallèlement, 79 % de la cohorte de la génération X qui se situe entre ces deux groupes et dont beaucoup sont déjà à la retraite ou proches de la retraite partage aussi ce sentiment2.


* Les membres de la génération Y sont nés entre 1983 et 2000 et ceux de la génération X entre 1978 et 1982, tandis que les baby-boomers sont nés entre 1949 et 1967.

Une solution précoce plutôt que tardive

Ce que cela nous apprend sur la constitution de portefeuilles pour vos clients patrimoniaux, c’est qu’il n’est jamais trop tôt pour inclure les facteurs ESG aux solutions intégrées dans le cadre de la composition de leur actif. De plus, il est possible que les conseillers souhaitent aborder dès maintenant ce sujet avec leurs clients plus âgés qui accumulent de la richesse, avant que quelqu’un d’autre ne le fasse.

L’absence d’un sentiment d’urgence pourrait avoir des conséquences à court et à long terme pour vous, vos clients et votre entreprise, en diminuant à la fois la capacité à répondre aux attentes des clients qui approchent de la retraite (ou qui y sont déjà) et la probabilité que les bénéficiaires d’une succession fassent partie de votre clientèle, une fois un client décédé.

La bonne nouvelle, c’est que cette vision plus stratégique et proactive pourrait vous aider à vous démarquer. En utilisant de manière proactive les facteurs ESG comme moyen de s’engager auprès de plusieurs générations, vous pouvez apporter une valeur ajoutée à tous les groupes démographiques, ce qui se traduirait par des relations plus solides et à plus long terme.

Suggestions pour les conversations avec les clients

  1. Risque lié aux changements climatiques : De nombreux événements météorologiques catastrophiques ont eu lieu en 2021, tant à l’échelle mondiale qu’au Canada. Cela a démontré que les changements climatiques présentent des risques physiques et économiques importants pour notre société et, par conséquent, peuvent accroître les risques pour un portefeuille de placements s’ils ne sont pas correctement pris en compte dans le processus d’analyse des placements.

  2. Diversité et inclusion : La diversité et l’inclusion sont un autre sujet important du point de vue de l’investissement responsable. Les événements très médiatisés qui se sont déroulés au cours des deux dernières années, notamment le meurtre de George Floyd et le soulèvement contre le racisme qui s’en est suivi, ont mis en lumière ce sujet. Plus précisément, l’intolérance croissante à l’égard de l’injustice sociale s’est rapidement imposée, entraînant un mécontentement accru de la part du grand public, dont les attentes à l’égard des entreprises sont axées sur la mise en œuvre de stratégies concrètes de diversité et d’inclusion par ces dernières.

    Compte tenu de la fréquence accrue et de l’incidence importante de ces facteurs ESG, les conseillers peuvent se démarquer en discutant activement avec leurs clients des risques ESG et de leurs effets potentiels sur leurs placements. Essentiellement, vous avez une raison supplémentaire d’aborder cette question, en proposant aux investisseurs des solutions concrètes et des options d’investissement responsable qu’ils n’auraient peut-être pas envisagées autrement.

  3. Jeu-questionnaire MonprofilESG de BMO et ressources pour les conseillers : Demandez à vos clients de répondre au jeu-questionnaire en ligne MonprofilESG et utilisez les résultats ainsi que la trousse d’outils destinés aux conseillers pour orienter vos conversations ultérieures, qui peuvent désormais être fondées sur leur point de vue sur les questions ESG. Lorsque les investisseurs répondent à ce simple jeu-questionnaire en ligne de deux minutes, vous pouvez utiliser les résultats fournis pour adapter la conversation à leur persona ESG.

    Il convient de souligner qu’il existe quatre personas ESG distinctes : du sceptique au motivé. Ces quatre types de personnalités justifient une conversation sur l’importance des facteurs ESG pour l’investissement, mais ont une incidence sur l’approche que vous adopterez. Ces personas ont été crées sur la base de notre analyse statistique des croyances et des comportements des investisseurs et des indices de conversation respectifs, qui correspondent à chacune d’elles.

Dans le même temps, les investisseurs réclament une attention accrue; le marché est moins tolérant à l’égard des entreprises qui n’adoptent pas de politiques, de procédures et de pratiques pour gérer efficacement les risques ESG. De nombreux exemples montrent qu’une mauvaise gestion des pratiques commerciales ESG peut avoir des répercussions sur le rendement des entreprises et le cours de l’action. Ce sont des aspects qui méritent d’être pris en compte, car ils peuvent avoir une incidence négative sur un portefeuille.

Compte tenu de l’attention portée aux principaux facteurs ESG tels que le changement climatique et la diversité et l’inclusion, cette tendance n’est pas près de s’estomper. Les conseillers seraient bien avisés d’examiner comment les gestionnaires de portefeuilles intègrent les questions ESG dans les produits qu’ils gèrent afin de prendre de meilleures décisions de répartition d’actifs. En outre, vous devriez également vous préparer à avoir ces conversations avec vos clients.

Une communication accrue en perspective

L’une des observations les plus intéressantes de mon expérience à la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques (COP26) de 2021 a été le rapprochement entre les secteurs public et privé sur l’urgence de la crise climatique et les mesures à prendre par tous les groupes d’intervenants. Cela contrastait avec le passé, où ces discussions étaient généralement réservées aux politiciens et où les intervenants du secteur financier et du secteur privé n’avaient pas de place à la même table.

L’annonce de la création d’un conseil des normes internationales d’information sur la durabilité (ISSB) par la Fondation des normes internationales d’information financière (IFRS) est un investissement important de la COP26 qui concerne les conseillers. L’ISSB a l’intention de consolider plusieurs organismes d’information existants, tels que la « Value Reporting Foundation » et le « Sustainability Accounting Standards Board », afin d’élaborer une base de normes de divulgation liées à la durabilité. Les investisseurs du monde entier pourront alors s’en servir pour déterminer plus facilement les risques et les opportunités ESG lorsqu’ils décideront où placer leur argent.

L’élaboration de normes mondiales pouvant être utilisées pour des comparaisons entre les entreprises, les secteurs d’activité et les régions géographiques apportera sans aucun doute une valeur ajoutée considérable à l’ensemble de la communauté des investisseurs. Conséquemment, cela permettra d’éliminer les lacunes statistiques dans l’évaluation du profil de durabilité des entreprises faisant partie d’un même portefeuille.

Une étude récente de l’Association pour l’investissement responsable (AIR) a révélé que la grande majorité des conseillers canadiens étaient à l’aise de discuter des questions ESG, mais que leur connaissance du sujet était limitée.

Actifs de la prochaine génération : l’adaptation est de mise

Une information récurrente que nous recevons depuis peu de ceux qui privilégient les approches d’investissement responsable est que leur conseiller ne leur a pas fourni suffisamment d’options ou de conseils. En outre, le Sondage d’opinion des conseillers de l’AIR 2021 a révélé que la grande majorité des conseillers financiers canadiens interrogés étaient à l’aise de dialoguer avec les clients sur les questions ESG, mais que les connaissances en la matière sont limitées4. Partant de cette réalité, les conseillers qui s’informent davantage peuvent récolter les avantages d’une plus grande satisfaction de leurs clients.

En améliorant votre approche à l’égard du « grand transfert de patrimoine », il serait judicieux de tenir compte du rôle des facteurs ESG et de l’investissement responsable - et de garder à l’esprit, contrairement à ce que certains pourraient croire, qu’ils sont importants pour toutes les générations.

En reconnaissant l’applicabilité des facteurs ESG à la gestion des placements, puis en harmonisant les préférences de placement des bénéficiaires de vos clients avec leurs croyances et leurs valeurs, vous pouvez intégrer des solutions dans leur portefeuille tout en vous assurant d’être mieux préparé à accueillir - et à retenir - la prochaine génération.

Communiquez avec votre représentant régional des ventes chez BMO Gestion mondiale d’actifs pour discuter des solutions d’investissement ESG et responsable qui conviennent le mieux à vos clients.


1 Helen Burnett-Nichols, « Intergenerational wealth transfer presents big risk to advisors, » The Globe and Mail, 1er septembre 2021.

2 Réponses du PRI Reporting Framework, 2018; « A ‘Great Wealth Transfer’ Is Coming. What Will It Mean for Art? » The New York Times, 18 décembre 2019.

3 Réponses reçues dans le cadre de présentation des rapports de 2018 du PRI.

4 Association pour l’investissement responsable, « Une étude montre que les conseillers financiers canadiens sont à l’aise de dialoguer avec les clients sur les questions ESG, mais que les connaissances en la matière sont limitées », Sondage d’opinion des conseillers de l’AIR 2021, dernière consultation le 17 février 2022.

Information de BMO Gestion mondiale d’actifs

Tout énoncé qui dépend nécessairement d’événements futurs peut constituer un énoncé prospectif. Les énoncés prospectifs ne constituent pas des garanties de rendement. Ils comportent des risques, des incertitudes et des hypothèses. Bien que ces énoncés soient fondés sur des hypothèses jugées raisonnables, rien ne garantit que les résultats réels ne différeront pas de manière importante des résultats attendus. L’investisseur est prié de ne pas se fier indûment aux énoncés prospectifs. En ce qui concerne tout énoncé prospectif, l’investisseur devrait examiner attentivement les facteurs de risque décrits dans le plus récent prospectus simplifié.

Le présent article est fourni à titre informatif. Les renseignements qui figurent dans le présent article ne constituent pas ni ne visent à remplacer des conseils particuliers sur les placements, sur les impôts ou sur les questions d’ordre juridique ou financier. Les placements doivent être évalués en fonction des objectifs de placement de la personne, et des conseils professionnels doivent être obtenus dans toutes les circonstances.

BMO Gestion mondiale d’actifs est une marque de commerce qui englobe BMO Gestion d’actifs inc. et BMO Investissements Inc.

MD/MC Marque déposée/marque de commerce de la Banque de Montréal, utilisée aux termes d’une licence.

* Par rapport à un placement qui génère un montant équivalent de revenus d’intérêts.

MD/MC Marque de commerce déposée/marque de commerce de la Banque de Montréal, utilisée sous licence.

BMO Gestion mondiale d’actifs est l’appellation utilisée pour diverses sociétés affiliées de BMO Groupe financier, qui offrent des services de gestion de placement, de fiducie et de garde de titres. BMO Gestion mondiale d’actifs englobe BMO Gestion d’actifs inc. et BMO Investissements Inc. Certains des produits et services offerts sous le nom BMO Gestion mondiale d’actifs sont conçus spécifiquement pour différentes catégories d’investisseurs issus d’un certain nombre de pays et de régions, et peuvent ne pas être accessibles à tous les investisseurs. Les produits et les services sont offerts seulement aux investisseurs des pays et des régions où les lois et règlements applicables l’autorisent. BMO Groupe financier est une marque de service de la Banque de Montréal (BMO).

Les FNB BMO sont gérés et administrés par BMO Gestion d'actifs inc., une société de gestion de fonds d'investissement et de gestion de portefeuille et une entité juridique distincte de la Banque de Montréal. Les placements dans des fonds négociés en bourse peuvent comporter des frais de courtage, des frais de gestion et d'autres frais. Veuillez lire le prospectus avant d'investir.

Les fonds négociés en bourse ne sont pas garantis, leur valeur fluctue fréquemment et leur rendement passé n'est pas indicatif de leur rendement futur.

Les fonds d'investissement BMO sont gérés par BMO Investissements Inc., une société de gestion de fonds d'investissement et une entité juridique distincte de la Banque de Montréal.

Les placements dans les fonds d'investissement peuvent être assortis de commissions, de commissions de suivi (le cas échéant), de frais de gestion et d'autres frais. Veuillez lire l'Aperçu du FNB, l'Aperçu du fonds ou le prospectus du fonds d'investissement pertinent avant d'investir. Les fonds d'investissement ne sont pas garantis, leur valeur fluctue fréquemment, et leur rendement passé n'est pas indicatif de leur rendement futur.

Pour connaître les risques liés à un placement dans les fonds d'investissement BMO, veuillez consulter les risques spécifiques énoncés dans le prospectus. La série FNB s'échange comme des actions, peut se négocier à escompte à sa valeur liquidative et sa valeur marchande fluctue, ce qui peut augmenter le risque de perte. Les distributions ne sont pas garanties et sont susceptibles d'être changées ou éliminées.

BMO Société d’assurance-vie est l’émetteur du contrat d’assurance individuel à capital variable des fonds distincts de BMO dont il est question dans la notice explicative et le garant des dispositions de garantie qui y sont énoncées. La notice explicative du FPG de BMO et les dispositions de la police donnent tous les détails et ont préséance dans tous les cas. Les produits de FPG de BMO sont offerts par l’intermédiaire de BMO Assurance-vie, une entité juridique distincte de BMO Gestion mondiale d’actifs détenue en propriété exclusive par BMO Groupe financier. Les fonds distincts sont offerts à la vente par des personnes détenant les permis d’assurance appropriés seulement et ne sont pas considérés comme des fonds d’investissement. Les frais des fonds distincts sont plus élevés que ceux des fonds d’investissement, car ils comprennent des frais d’assurance pour garantir les dépôts à l’échéance ou au décès.

Clause de non-responsabilité

Ces renseignements sont uniquement destinés aux conseillers en placement. En acceptant, vous attestez que vous êtes un conseiller en placement. Si vous n’êtes PAS un conseiller en placement, veuillez ne pas poursuivre et consulter le contenu des sections du site destinées aux investisseurs ou aux investisseurs institutionnels. Le site Web a été conçu uniquement dans le but d’informer et non de présenter une description complète des produits ou des services de BMO Gestion mondiale d’actifs. Le rendement passé n’est pas indicatif des rendements futurs. Les renseignements contenus dans ce site ne visent aucunement à donner des conseils de placement et ne doivent pas servir de fondement à des décisions de placement. Les produits et les services de BMO Gestion mondiale d’actifs ne sont offerts que dans des territoires où ils peuvent être légalement vendus. Les renseignements contenus dans ce site Web ne constituent pas un acte de sollicitation de la part de qui que ce soit en vue de l’achat ou de la vente de fonds d’investissement ou d’un autre produit, service ou renseignement à toute personne résidant dans tout territoire où un tel acte de sollicitation n’est pas autorisé ou ne peut être effectué légalement, ou à toute personne à qui il est illégal de faire une telle sollicitation. Tous les produits et services sont assujettis aux modalités de chaque convention applicable. Il est important de noter que tous les produits, services et renseignements ne sont pas offerts dans tous les territoires à l’extérieur du Canada.